Actualités

Archives :

Dernières actualités

GeoPeka recrute !

28 juin 2017 Pour faire face à l'évolution de notre activité et de notre équipe (remplacement de congé maternité), notre société recrute un nouveaux collaborateur
GeoPeka recrute !
Pour en savoir plus, tout est dans l'annonce.

Le nouveau site du projet "TRAME BLEUE"

20 juin 2017 Le projet "Trame Bleue : Espaces et Continuités" coordonné par l'Association Rivière Rhône-Alpes Auvergne et dans lequel GeoPeka est partenaire vient de lancer son nouveau site web
Le nouveau site du projet "TRAME BLEUE"
"Trame bleue : espaces et continuités" est un programme d’actions qui vise à améliorer les connaissances et les compétences en matière de continuités écologiques de l’espace cours d’eau et des zones humides en lien avec les compartiments terrestres des écosystèmes.

GeoPeka porte, au sein de se programme une action portant sur production d'éléments techniques pour aider à la définition des Espaces de Bon Fonctionnement à l'échelle régionale. Pour suivre cette action, rendez vous sur https://www.tramebleue.fr/

Colonnes d'érosion

07 mai 2017 Une nouvelle technique pour étudier les évolutions de la couche active
Colonnes d'érosion

GeoPeka a récemment mis en place sur le Buëch des colonnes d’érosion. Cette technique vise à étudier le même processus morpho-sédimentaire, à savoir la dynamique de couche active, que les chaînes érosions, tout en s’affranchissant des contraintes de recherches. Elle repose sur l’utilisation de transpondeur RFID actif, qui sont installés à différentes hauteur à l’aide d’un tube en acier qui est enfoncé dans le sol puis retiré, ne laissant dans la masse que les transpondeurs. Le suivi est indéniablement plus simple puisque le décaissement de la masse sédimentaire n’est plus nécessaire, il suffit alors de venir flasher les transpondeurs encore en place.

Ainsi comme tout suivi basé sur du RFID actif, l’installation est légèrement plus onéreuse en raison du coût de transpondeur, mais le suivi est radicalement plus rapide ce qui rend ce type de suivi plus économique (dès le second suivi). De plus, le suivi n’est pas intrusif et l’installation n’est pas à refaire après chaque mesure.


4 à 5 colonnes peut être installé par jour et le suivi ne dure pas plus d'une demie journée (en fonction de l'inter-distance des sites). Pour plus de renseignement, contactez nous.


Des nouvelles compétences pour GeoPeka !

22 nov. 2016 Vous avez dit socio, bio, géomorpho ?
Des nouvelles compétences pour GeoPeka !
Elise Catalon rassemble en elle un peu tout ça.

Après 8 ans passée chez Asconit Consultant et une thèse CIFRE sur les interactions hommes/milieux à la lumière de l'hydromorphologie fluviale , elle rejoint l'équipe de GeoPeka. 


Victoire de l'Innovation Environnementale

30 oct. 2016 Des faux galets pour mieux connaitre la vie des vrais !
Victoire de l'Innovation Environnementale
En collaboration avec le le laboratoire EVS, GeoPeka a participé aux développements de traceurs artificielles pour le suivi de charge grossière. Ces traceurs embarquent des transpondeurs RFID actifs 20 à 100 fois plus puissants que la technologie passive usuellement utilisée. Ces transpondeurs sont aussi beaucoup plus volumineux. Plusieurs années de recherche, mené conjointement avec EDF a permis de développer des traceurs artificiels imitant à la perfection (densité, masse, resistance) des pierres naturelles.

Ces traceurs, s'ils sont plus cher à l'achat (20 fois plus cher) permette des taux de retours sans commune mesure avec le suivi en RFID passif. En effet, les distances de détection sont en moyenne soixante fois plus importantes. Les gains de temps sur les recherches rendent cette technique aussi moins onéreuses dès le second suivi et  permet de résultat de meilleur qualité.

Pour le développement et le déploiement de cette technique, GeoPeka a remporté les Victoires de l'Innovation sur le volet "Innovation Environnementale".

GeoPeka s'aggrandit

12 oct. 2015 Une nouvelle collaboratrice pour de nouvelles compétences !
GeoPeka s'aggrandit
GeoPeka renforce son équipe par le recrutement de Véronique Benacchio. Bientôt titulaire d'un doctorat en géomorphologie fluviale, Véronique Benacchio a beaucoup travaillé sur l'utilisation de l'imagerie pour les suivis en rivière. Véronique a travaillé en France au sein de l'équipe d'Hervé Piégay et au Canada (université de Rimousky, sous la direction de Thomas Buffin-Bélanger).



GeoPekapéro#1

07 mai 2015 1 an déjà !
GeoPekapéro#1


Pour fêter nos nouveaux locaux, plus beaux, plus grands, et aussi pour fêter notre premier anniversaire, GeoPeka vous propose de venir se détendre dans les jardins de l'ENS.

Collègues, partenaires, concurrents, amis, clients, venez pour échanger et discuter autour d'un verre dans ce bout de nature urbaine.

Adhésion ARRA

05 mai 2015 GeoPeka est désormais membre de l'Association Rivière Rhône-Alpes !
Adhésion ARRA
Acteur incontournable de la gestion des milieux aquatiques en Rhône-Alpes, l'ARRA est une association de professionnels, regroupant les personnels techniques des structures de gestion, des élus, des bureaux d'étude, établissements publics... 

Nous sommes heureux de nous inscrire dans ce réseau afin de profiter des retours d'expériences que l'association se force de collecter, de bancariser et de valoriser au travers de leur journée d'échange.

Des vallées englouties

16 févr. 2015 L'histoire des barrages et de leurs vallées, une histoire réversible ?
Des vallées englouties

Cette actualité pour faire part de l'existence de deux ouvrages retraçant l'histoire de deux vallées englouties : celle du Haut Rhône avant la construction de l'ouvrage de Génissiat et celle du Verdon avant l'édification du barrage de Saint Croix. Ces ouvrages présentent l'histoire de vallées, telles qu'elles existaient, avant l'aménagement de celles-ci. Il est toujours intéressant de noter ces nostalgies de la "perte" et de la "disparition", très légitimes, face à "l'engloutissement" de terres agricoles et même de villages entiers. Mais, rappelons le, les barrages ne sont pas des constructions éternelles.

On constate par exemple un basculement des principes de gestion des ouvrages en rivières et les opérations de restauration consistant à l'effacement de seuils sont désormais monnaie courante. Le "dam removal" commence aussi à se faire sur des grands barrages, surtout au USA mais aussi en Europe (voir l'article R. Barraud, "Rivières du futur, Wild rivers"). En France on peut citer le cas du barrage de Saint Etienne-du-Vigan sur l'Allier



Cependant, il est tout aussi intéressant de noter le fort sentiment d'attachement des populations riveraines à ces barrages hydroélectriques. Elles les ont vues s'ériger, fonctionner, donner de l'emploi, s'incruster dans le paysage... Touche pas à ma vallée, touche pas à mon barrage, ..., touche pas à mon histoire.



Le Rhône, la renaissance d'un fleuve

05 janv. 2015 Un film sur le Rhône et les recherches actuelles sur le fleuve
Le Rhône, la renaissance d'un fleuve
"Le Rhône, la renaissance d'un fleuve" est un film documentaire réalisé par C-J Parisot et coproduit par ARTE, CNRS Images & cocottesminute productions.

Il sera diffusé au théâtre Kantor à l'ENS de Lyon (15 parvis René Descartes, 69007 Lyon ) à 19h lundi 12 janvier.
Accueil du site - Haut de page

Réalisation
Exolab